sécurité du vitrage anti-effraction
12 octobre 2020

Le vitrage anti-effraction

Les cambriolages et tentatives d’effraction ne cessent d’augmenter de façon significative depuis ces dix dernières années. Lors d’un cambriolage, les fenêtres sont les premiers points d’entrée envisagés par les criminels, suivis des portes d’entrée principales et secondaires. En misant sur la sécurité de vos fenêtres, vous mettez toutes les chances de votre côté pour leur barrer le chemin. Dans cet article, nous vous expliquons l’importance d’utiliser un bon vitrage anti-effraction, associé à une quincaillerie de qualité pour votre sûreté.

Les verres de sécurité anti-effraction

Utilisés principalement par les banques, les bijouteries et les magasins, les verres de sécurité de même que les systèmes de verrouillage ne leur sont désormais plus réservés.

Le nombre annuel d’effractions étant en augmentation chaque année, on ne peut que vivement vous recommander de protéger efficacement votre logement.

Au Luxembourg, les autorités recensent en moyenne une douzaine de cambriolages ou tentatives chaque jour. Ces effractions doivent être rapides et sont selon la police, principalement réalisées en soulevant les cadres de fenêtre avec un outil tel qu’un tournevis.

Se retrouver face à un matériau d’une grande résistance tel que des verres anti-effraction ou anti projection, est un moyen efficace de surprendre le cambrioleur dans sa tentative de fracassement.

Il existe différents types de verres spécifiques, ainsi que des systèmes de ferrures et de verrous à adapter selon le degré de risque encouru.

Notre équipe vous conseille sur le choix de votre vitrage de sécurité selon :

  • votre localisation ;
  • l’actuelle sécurité de vos fenêtres ;
  • leurs positions ;
  • leurs hauteurs ;
  • leurs caractéristiques (terrasse, balcon, etc.).

Le verre feuilleté : une sécurité de fenêtre renforcée

Composé de deux ou plusieurs feuilles de verre simple ou trempé, séparées par un ou plusieurs films plastiques appelés PVB (Poly Vinyl Butyral), le verre feuilleté offre une résistance accrue aux impacts et aux tentatives d’effraction.

Plus celui-ci est feuilleté, plus il devient long et laborieux de le transpercer ; de quoi décourager rapidement les cambrioleurs !

Pour mieux comprendre, un double vitrage ayant comme référence 4/16/44.2 est composé des éléments suivants :

  • 1 vitre de 4 mm ;
  • espace d’air ou de gaz de 16 mm ;
  • 2 vitres de 4 mm collées par 2 films.

Le classement des vitrages de sûreté

C’est bien connu, les malfaiteurs souhaitent une effraction rapide, sans bruit et sans bris de verres.

Depuis septembre 2011, la segmentation des vitres en différentes classes de résistance également appelée « RC » pour « resistance class », informe sur le niveau de sécurité des matériaux utilisés.

Plusieurs choix en double ou triple vitrage sont donc possibles, en fonction de l’évaluation personnelle des risques de votre habitation, ainsi que des normes d’application :

  • RC1N, des fenêtres équipées d’un verrouillage à tête de champignon, recommandées pour les endroits non accessibles car rendant très difficile le soulèvement des fenêtres ;
  • RC2, des fenêtres à verres de sécurité de type feuilleté (VSG), des poignées verrouillables et des mécaniques à verrouillage multipoints. Elles garantissent une meilleure protection de par leur nombre de points de fermeture plus important sur le châssis (têtes de champignon) ;
  • enfin, les fenêtres de sécurité RC3 qui donneront du fil à retordre aux malfaiteurs. Il leur faudra être armés d’outils lourds tels qu’un pied de biche, et réaliser au moins 5 minutes de tapage pour parvenir à leurs fins.

La Police Grand-Ducale recommande une sécurité de niveau RC2 !

L’importance du montage dans le niveau de résistance des matériaux

La capacité de résistance aux tentatives de cambriolage doit être assurée par la combinaison du vantail, du cadre et des ferrements, ainsi que par son montage.

Le menuisier ou le concepteur se doit de proposer des critères pertinents pour garantir la fiabilité d’une menuiserie (fenêtre ou porte comprenant des parties vitrées).

Ces critères varient selon le type d’habitation, les besoins de ses occupants ainsi que toute autre crainte en termes de tranquillité d’esprit.

Les détecteurs d’ouvertures magnétiques : un complément au montage pour une double sécurité

À utiliser sur les issues ou les accès à protéger, les détecteurs d’ouverture sont composés de deux parties :

  • un contact installé sur l’huisserie ;
  • un aimant positionné sur la partie mobile.

En cas d’intrusion, l’aimant est éloigné du capteur et le contact de celui-ci est donc ouvert.

Si le système d’alarme est en service, la centrale reçoit une information d’ouverture de porte ou fenêtre, et la sirène se déclenche.

Vous l’aurez certainement compris, les verres anti-effraction constituent un moyen efficace de faire fuir les malfrats !

Besoin d’aide pour réaliser le diagnostic de votre habitation ? Contactez-nous, nos experts se feront un plaisir de vous accompagner dans votre projet.

Plus d'articles

WordPress Video Lightbox