8 June 2020

Bien Aérer sa maison

Garantir un air sain dans sa maison est indispensable! Nous sommes envahis de polluants et d’humidité qu’il est nécessaire d’évacuer. Pour cela, plusieurs méthodes existent, adaptées à chaque logement. Fënster vous donne quelques conseils pour conserver un air de bonne qualité.

Pourquoi renouveler l’air intérieur?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur. En effet, de nombreux polluants chimiques (parfois cancérigènes) sont “piégés” à l’intérieur, notamment les Composés Organiques Volatils (COV) que l’on trouve un peu partout (tabagisme, combustion de la cheminée, colle, encens, produits cosmétiques et dans la plupart de nos meubles). De plus, l’activité humaine, à travers la cuisson des aliments, l’utilisation des cheminées ou de bombes aérosol, entraîne le rejet de polluants qu’il est vital d’évacuer.

Réduire ma consommation énergétique

Une ventilation maîtrisée permet une bonne circulation de l’air et une température homogène dans les pièces tout en réduisant la consommation des appareils de chauffage. En effet, les radiateurs fonctionnent par convection : l’air circulant au contact des éléments chauds du radiateur va propager la chaleur dans l’ensemble de la pièce.

Vaincre l’insalubrité de mon habitat

À travers la respiration ou la sudation, entre autres, chaque être vivant rejette de l’humidité. De même, certaines pièces de la maison, la cuisine, la salle d’eau ou la buanderie entraînent un trop-plein d’humidité dans l’air, le plus souvent provoqué par l’évaporation d’eau de la douche, de la vaisselle, du ménage ou du séchage du linge. Une famille produirait en moyenne 14 à 20 litres d’humidité par jour! Pour chasser cette humidité excessive, et les odeurs qui les accompagnent, laissez la fenêtre ouverte pendant et peu après ces événements. Un système de ventilation est aussi indispensable : cela permet d’agir efficacement contre l’apparition de salpêtre et la dégradation du bâti, mais aussi la survenue de maladies respiratoires.La moisissure entraîne une dégradation de votre logement. Sa valeur patrimoniale en est donc affectée… Aérer permet donc de protéger sa famille à tous points de vue!

Aérer oui, mais comment?

1– Des systèmes mécaniques existent en construction neuveInstallez une Ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou un hygromètre pour prévenir de l’humidité.

2 – Ouvrir les fenêtres tous les jours.Matin et soir, de préférence avant 10 heures et après 21 heures, quand l’air extérieur est le moins pollué, ouvrez grand les fenêtres. Un quart d’heure suffit à renouveler l’air d’une pièce dans sa totalité.

3– Ne pas oublier d’aérer son logement l’hiver! L’été, attendez que le nombre de degrés extérieurs passe en dessous de celui de votre intérieur pour ouvrir les fenêtres et créer des circulations naturelles de l’air. Cela permettra d’évacuer la chaleur stockée. Une aération partielle de la chambre est possible en mettant la fenêtre en position oscillo-battant.

L’hiver, aérez votre maison pour assurer le bien-être des occupants, en baissant les appareils de chauffage, par à coups de 5 à 10 minutes. Ne laissez pas les fenêtres en position “Kipp”.

 

WordPress Video Lightbox